TOGO Construction d’un bâtiment scolaire dans le lycée d’Afagnan Gbleta

Après la réalisation rapide et la mise en service des deux forages, le premier à Afagnan Gbleta en Mai 2018 et le second à Sandalé Kopé en Décembre 2018 par l’équipe d’exécution des projets de l’ONG APMED (Action Protection Mère et Enfants pour le Développement), une organisation non gouvernementale togolaise que nous avions décidé de financer, un projet de grande taille et à un coût très élevé nous avait été proposé.

En effet, il s’agit de la construction d’un bâtiment scolaire de trois classes pour 150 élèves dans la localité d’Afagnan Gbleta.

Le premier bâtiment du lycée était construit avec les contributions de la population locale et des ressortissants d’Afagnan Gbleta vivant à Lomé la capitale du Togo. Cependant ce bâtiment qui accueille plus de 300 élèves (garçons et filles), ne disposait pas des latrines, n’avait pas été achevé ce qui peut se remarquer par le manque des portes, des fenêtres, le non crépissement dans les classes et de tout l’ensemble de l’ouvrage.

Face à cette situation, c’était logique de décider le financement de la construction du nouveau bâtiment dans le dit lycée au Togo, car c’est un excellent moyen de contribuer à une bonne formation et à une bonne éducation qui permettront aux élèves de développer un cursus scolaire solide afin de trouver dans le futur un travail également intellectuel et non pas manuel, mais surtout cela les empêchera d’émigrer à l’étranger pour obtenir un bon poste de travail ou pour échapper à la misère qui sévit en Afrique.
L’idée de construire ce nouveau bâtiment du lycée va aussi dans le sens de venir en aide aux parents pauvres d’avoir la possibilité d’envoyer leurs enfants à l’école afin qu’ils puissent étudier comme tous les autres enfants.
Dans cet ordre d’idées et vis à vis aux conditions environnementales invivables, la décision de construire un véritable lycée s’était émergée. Elle ne pourra qu’accueillir la moitié des élèves mais pourra être doublée à l’avenir si le projet aboutit.
Après plusieurs discussions et améliorations du projet initial, nous avions décidé son financement, à condition que, comme première activité, les latrines situées à proximité de l’ancien bâtiment soit construites de manière à soulager immédiatement tous les élèves, y compris ceux qui ne pourront pas se transférés dans les nouvelles salles de classe une fois terminées.
Cette première partie du projet avait été achevée au printemps 2019.
Les travaux de l’école se sont ensuite poursuivis avec l’excavation des fondations et la construction des murs de l’enceinte et, grâce à des conditions météorologiques favorables, le calendrier qui prévoit la mise à disposition du lycée pour les élèves et les enseignants du printemps 2020 a été respecté.
C’est ainsi que le 15 Juin 2020 les portes des trois nouvelles classes étaient ouvertes pour accueillir les élèves des classes d’examen qui devaient se préparer au Probatoire et au Baccalauréat.
Durant la réalisation de l’ouvrage, le principal problème peut s’expliquer par le doublement du coût du bois nécessaire à la construction et la toiture en raison de quelques modifications législatives par le gouvernement local, visant à freiner la déforestation, réduire la consommation du bois et à mettre fin au fait que certaines personnes faisaient le travail des bois avec de fausses autorisations.
Pour surmonter cette situation et atteindre l’objectif final, l’on avait été obligé d’importer les blanches et chevrons à partir du Ghana avec des droits de douane et des coûts de transport élevés.
Alors cela avait entraîné une élévation du budget d’environ 4000 €, qui a porté le coût total du projet à environ 40.000 €.
Comme convenu avec les amis de L’ONG APMED l’école a été nommée en l’honneur de Luisella Fornero, notre grande bienfaitrice qui du ciel serait heureuse de savoir que son don aurait contribué , ainsi que les contributions que vous nous aviez donné, afin d’offrir un avenir lumineux et meilleur pour beaucoup de jeunes Togolais.